Sélectionner une page

Radiophonium

Dispositif d’écriture d’une œuvre musicale acousmatique centrée sur le point d’écoute du performeur – 2019

Conception & direction artistique : Soizic Lebrat
Réalisation : Soizic Lebrat & Anne-Laure Lejosne

Radiophonium#1

par Soizic Lebrat & Anne-Laure Lejosne | Radiophonium

à écouter avec casque.

Dates

Information sur l'évènement

  • mar
    02
    Jan
    2018
    jeu
    04
    Jan
    2018

    Radiophonium

    Conservatoire de musique - Saint-Nazaire

    Anne-Laure Lejosne, Alice Duchesne, Soizic Lebrat

« En partant de l’idée que l’oreille reste l’organe moteur dans nos logiques d’écritures sonores, je cherche à mettre en son ma posture d’écoute, qu’elle soit générée ou pas par une action musicale, dans le but d’intégrer cette nouvelle dimension dans la composition musicale et sonore instrumentale, dimension non explorée jusqu’à présent par les compositeurs. Or, grâce à la captation binaurale du son, mon vécu auditif, que je sois actrice ou auditrice, fixe ou en mouvement, peut être révélé.
En effet, jusqu’à aujourd’hui, c’est surtout le point d’écoute de l’auditoire qui est privilégié dans le rapport à la réception de la musique, qu’il s’agisse d’enregistrer une production musicale ou de composer une musique instrumentale. En s’intéressant à ce qu’entend le performeur, immobile et/ou en mouvement, acteur ou auditeur du son, choisissant librement ses points d’écoute pendant la performance, ce dispositif de captation binaural permet de créer une nouvelle situation spatialisée de comprovisation.
L’originalité de l’écriture musicale de ce projet tient à l’intégration du point d’écoute du performeur, en situation d’auditeur, fixe ou mobile, dans le résultat sonore final. Par ailleurs, ce dispositif d’enregistrement du point d’écoute du performeur lui redonne, dans la composition globale, la maîtrise de l’action sonore directement enregistrée et rediffusée.
Mon objectif est donc de mener dans un premier temps, en collaboration avec Anne-Laure Lejosne de Jetfm, un travail de recherche et de développement de ce dispositif d’écriture acousmatique de la musique en trois dimensions. Le cadre radiophonique m’a semblé le plus pertinent pour faire entendre l’écoute de l’artiste en train de performer en donnant la possibilité à l’auditoire de s’immerger dans l’espace sonore du compositeur, restitué au casque. Ce travail, donnant lieu à des pièces sonores performées et enregistrées, sera diffusé sur Jetfm.
Un artiste performeur (musicien, plasticien sonore ou poète sonore…) est invité à chaque séance, de manière à travailler sur différents points d’écoute-artiste et multiplier les situations de rencontres. Ces compositions spatialisées relèvent d’une écriture musicale collaborative, à la fois générative et performée, intrinsèquement liée à l’acte de se rencontrer, d’aller à la rencontre l’un de l’autre, et qui donne à entendre les mouvements de la rencontre »